L'eau

12-december-2016

Épuration de l'eau

Bienvenue sur Randonner Malin !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide sur le choix des chaussures de randonnée et ma liste de matériel à emporter : Cliquez ici pour télécharger les guides gratuitement ! Merci de votre visite et à bientôt ! 😉

Gouttes d'eauSi vous voulez savoir pourquoi il est indispensable de purifier l’eau en randonnée quand vous ne connaissez pas sa qualité, ou si vous vous demandez si vous avez besoin d’un système de purification pour vos randonnées :

Alors je vous conseille de d’abord lire l’article « Fontaine je ne boirai pas de ton eau » sauf si elle est purifiée avant de vous plonger dans celui-ci.

Dans ce nouvel article, je présente dans cet article un aperçu des avantages et inconvénients des principaux procédés de purification. Cet article va vous aider à choisir le système de purification qui correspond le mieux à votre pratique – si vous en avez besoin d’un. Ou à vous rendre compte que celui que vous utilisez ne convient pas.

Si vous pensez que mettre une pastille de Micropur dans une bouteille d’eau vous permet de boire n’importe quelle eau, vous vous trompez.

Si vous pensez que filtrer une eau polluée avec le dernier filtre à la mode va vous empêcher d’être malade, vous vous trompez aussi.

Comme quand on achète un antivirus pour son ordinateur, quand on achète un moyen de purification pour l’eau, on a facilement l’impression d’être protégé pour tous les contaminants – surtout quand il est cher. La réalité est bien différente…


Comment bien prélever son eau et la préparer ?
Que vous purifiez votre eau ou pas, il faut la prélever et la préparer correctement pour limiter les risques. Voici quelques conseils pour faire cela :

Prélevez l’eau la plus claire possible et le plus en amont possible d’activités humaines.
Prélevez l’eau le plus loin possible de toutes activités polluantes.
Evitez l’eau stagnante, les micro-organismes s’y développent plus facilement.
Si l’eau est trouble ou contient des particules il est préférable de la pré-filtrer ou de la faire décanter pour se débarrasser de ces particules.
Pourquoi et comment obtenir une eau claire ?

Si vous comptez purifier l’eau, il est indispensable qu’elle soit claire si vous utilisez un filtre, un purificateur chimique ou un traitement UV. Cela évitera de boucher votre filtre ou de diminuer l’efficacité du traitement UV ou chimique. Si vous ne comptez pas purifier l’eau, ce n’est pas indispensable, mais ça vous évitera juste le goût de boue et le sable qui croque sous la dent.

La décantation consiste à placer l’eau dans un récipient et la laisser reposer. Cela permet aux particules en suspension dans l’eau de tomber au fond du récipient. Plus les particules sont petites et légères, plus ce processus prend du temps.

Si les particules sont très petites ou très légères, il est préférable de pré-filtrer l’eau. Vous pouvez faire cela en faisant passer l’eau dans un filtre à café, un linge, un tee-shirt, ou autres.

Une fois que votre eau est claire et prête à être purifiée, secouez le récipient pour oxygéner l’eau et vous débarrasser d’une partie des organismes anaérobies.

L’ébullition
Ebulittion eauLe principe de cette méthode est simple. Il suffit de faire bouillir de l’eau pendant un certain temps pour tuer les organismes pathogènes. C’est sûrement la première chose à laquelle la plupart des gens pensent pour se débarrasser des contaminants présents dans l’eau. Le problème de cette méthode est qu’elle a beaucoup d’inconvénients et peu d’avantages pour les randonneurs.

Avantages :

Pratique pour faire la cuisine.
Elimine la plupart des bactéries, virus et micro-organismes.
Pas de matériel supplémentaire nécessaire (si vous avez déjà un réchaud) à part du combustible.
Inconvénients :

Utilise du combustible supplémentaire.
Procédé long – encore plus long en altitude.
L’eau purifiée est chaude. Ce n’est pas l’idéal si vous voulez la boire et vous rafraîchir.
Mauvais goût – après ébullition, l’eau a un goût fade.
N’élimine pas les particules.
N’élimine pas les polluants chimiques.
Combien de temps faut-il faire bouillir l’eau ?

Le temps d’ébullition nécessaire est difficile à déterminer car il dépend du type d’organismes pathogènes présent dans l’eau ainsi que de l’altitude à laquelle vous êtes.

Au niveau de la mer, l’eau bout à 100°C. La majorité des contaminants biologiques sont tués en moins d’une minute à cette température. Pour le même résultat, il faut que l’ébullition dure quelques minutes quand l’eau est à 85°C (température d’ébullition de l’eau à 4500 m d’altitude) et environ 30 minutes quand l’eau est à 70°C (température d’ébullition de l’eau au sommet de l’Everest).

Les filtres
Filtrer eauLe principe d’un filtre est simple : l’eau passe à travers des pores de petite taille qui retiennent les organismes et particules – exactement comme une passoire pour égoutter les pâtes.

Il existe énormément de types différents de filtres. Certains sont à membrane, d’autres à cartouche, certains en fibre de verre, d’autres en céramique. La taille des pores varie – plus les pores sont petits plus le filtre est efficace.

La plupart des filtres de randonnée actuels ont des pores d’une taille de 0.1 à 0.3 microns (micromètres) et retiennent tout ce qui a une taille supérieure à cela. Certains vont jusqu’à 15 nanomètres.

Certains filtres utilisent uniquement un filtre mécanique, et d’autres y associent des traitements chimiques, du charbon actif, des particules d’argent ou autres, pour une meilleure efficacité et une plus grande polyvalence.

Je ne rentrerai pas trop dans ces détails ici, mais il est important pour vous de savoir quels sont les avantages et inconvénients des filtres d’une manière générale.

Avantages :

Procédé rapide – permet de purifier une grande quantité d’eau assez rapidement (suivant les filtres). Plus les pores sont petits, plus le débit est faible et plus le procédé est long.
Possibilité de boire l’eau directement après la filtration.
Eliminent les particules et les sédiments.
Certains éliminent une partie des contaminants chimiques – quand les pores sont assez petits.
Eliminent la plupart des bactéries et micro-organismes – c’est le cas des filtres classiques de 0.1 à 0.3 microns ou plus petits.
Inconvénients :

Prix élevé.
Entretien – il faut nettoyer les filtres, sinon ils se bouchent et les contaminants biologiques s’y développent. C’est d’ailleurs ce qu’empêchent le charbon actif ou les particules d’argent présents dans certains filtres.
Poids – qui varie suivant les filtres mais qui est généralement plus élevé que les autres moyens de purification.
La plupart des filtres n’éliminent pas les virus (en tout cas les plus petits) – c’est le cas des filtres classiques de 0.1 à 0.3 microns. Cependant, il existe des filtres qui permettent d’éliminer presque 100% des virus, soit grâce à des pores très petits, soit grâce à un traitement chimique associé.
Il faut pomper pour la plupart des filtres – ce qui peut être fatiguant. C’est un peu comme utiliser une pompe à vélo. Certains filtres utilisent la gravité ou l’aspiration et n’ont pas cet inconvénient.
Ils peuvent s’encrasser ou se boucher. Le débit d’eau peut alors devenir très faible ou même nul.
Ils peuvent se fissurer ou s’abîmer à cause du gel, de chocs ou autre. Dans ce cas ils deviennent inefficaces ou inutilisables.
A savoir :

Certaines bactéries ne sont pas éliminées par des filtres de 0.2 microns ou plus. C’est le cas de la bactérie responsable de la leptospirose par exemple qui a une taille de 0,1 à 0,2 microns.

Le charbon actif

Certains filtres sont pourvus de charbon actif. Le charbon actif rend l’eau plus claire, améliore l’odeur et le goût, et surtout absorbe une grande quantité de produits chimiques comme le chlore, l’iode, certains métaux lourds, les pesticides, etc. qui ne se retrouvent donc pas dans l’eau filtrée. Quand il est associé à un filtre, il diminue par contre le débit d’eau filtrée.

Astuce :

Il peut être difficile de filtrer l’eau directement à partir d’un cours d’eau ou d’une flaque d’eau en gardant l’embout dans l’eau et en évitant le fond, là où sont toutes les particules. Dans ce cas, il est pratique d’avoir un récipient avec lequel on peut prélever l’eau et la faire décanter si nécessaire. On filtre ensuite l’eau de ce récipient.

Les purificateurs chimiques
Purificateurs chimiquesLe principe est le même que pour tout désinfectant. Il consiste à introduire un produit chimique dans l’eau et attendre un certain temps pour se débarrasser des contaminants biologiques. La différence est que l’eau doit être ensuite potable. Il existe une multitude de purificateurs chimiques différents. Pour la randonnée, les plus courants sont les pastilles de purification.

Avantages :

Légers – avec quelques grammes vous pouvez purifier des dizaines de litres d’eau.
Peu encombrants.
Peu coûteux.
Eliminent la plupart des bactéries et des virus.
Certains éliminent les micro-organismes – en fonction des produits chimiques utilisés.
Inconvénients :

Mauvais goût – impression de boire l’eau de la piscine.
Péremption – les pastilles de purification ont une date de péremption au-delà de laquelle il n’est pas conseillé de les utiliser.
Procédé long – temps d’attente (temps de contact) de ½ heure à 2 heures suivant la marque et le degré de désinfection que vous souhaitez. Encore plus long quand l’eau est froide ou trouble.
Doivent être utilisés avec une eau claire.
Il faut respecter la température d’efficacité.
Certains purificateurs chimiques n’éliminent pas tous les types de micro-organismes – certains n’éliminent pas giardia et cryptosporidium par exemple.
N’éliminent pas les particules.
N’éliminent pas les polluants chimiques.
Ne pas utiliser trop régulièrement – peut endommager la flore intestinale.
Non recommandés pour les personnes souffrant de maladies sanguines ou glandulaires et les femmes enceintes.
Les caractéristiques de tous les purificateurs chimiques sont très différentes. Voici par exemple celles de deux très couramment utilisés :

Micropur (Forte) est efficace après 30 min pour les bactéries et virus, et 2 h pour la plupart des micro-organismes (dont giardia) et les amibes. Il contient des ions d’argent, ce qui permet de conserver l’eau traitée pendant 60 jours.
Aquatabs est efficace après 30 minutes pour les bactéries, les virus et certains micro-organismes (giardia par exemple mais pas cryptosporidium). L’eau peut être conservée pendant 24h uniquement.
Astuces :

Pour éliminer « le goût de piscine », il est possible d’ajouter du jus de fruit en poudre ou de la vitamine C à l’eau traitée. Faites cela une fois que la désinfection est terminée car la vitamine C peut neutraliser l’effet de l’iode ou du chlore.
Etant donné qu’il faut attendre pour que les purificateurs chimiques soient efficaces, je vous conseille de prendre au moins deux récipients pour alterner. De cette manière l’un d’eux contiendra l’eau purifiée, et l’autre l’eau en cours de purification.
Le rayonnement ultra-violet
Traitement ultra-violetCe procédé utilise les rayons ultra-violets qui neutralisent les organismes présents dans l’eau en les empêchant de se reproduire.

Des systèmes de purification UV (lampe UV portable) ont été récemment développés et traitent l’eau grâce à l’émission de rayons ultraviolets. Ils ressemblent généralement à un stylo, que l’on plonge dans un récipient rempli d’eau. Il suffit ensuite de l’activer et de l’agiter pendant quelques minutes pour purifier l’eau.

Avantages :

Peu encombrant.
Léger.
Pratique.
Efficace – élimine 99,9% des organismes pathogènes.
Rapide – 1 à 2 minutes pour 1 litre d’eau.
Inconvénients :

Nécessite des piles – ce qui n’est pas pratique en randonnée, surtout pour les grandes randonnées ou les treks.
Nécessite une eau assez claire.
Prix élevé.
Fragile.
Ne tue pas les organismes mais empêche leur reproduction. Après traitement UV, il faut donc éviter d’exposer l’eau traitée à la lumière du jour pendant une période prolongée – ce qui pourrait permettre à certains organismes de se réactiver.
N’élimine pas les polluants chimiques.
A savoir :

Certaines personnes utilisent le soleil pour faire cela. L’eau à purifier est contenue dans une bouteille plastique (PET) qui a été secouée pour oxygéner l’eau et éliminer certains organismes. Elle est ensuite placée au soleil pendant 6 à 24h en fonction de l’ensoleillement. Bien évidemment, cette méthode est longue, discutable et nécessite qu’il y ait du soleil. Mais c’est mieux que rien et bon à savoir dans une situation d’urgence.

Comment choisir son système de purification ?
Les avantages et inconvénients de chaque système présentés ci-dessus devraient déjà vous donner une bonne idée de quel système vous convient le mieux.

Demandez-vous d’abord quels types de contaminants vous risquez de rencontrer (virus, contaminants chimiques…) et choisissez à partir de cela. Votre choix dépendra ensuite principalement de votre pratique et de ce que vous privilégiez – cela peut être le poids, le goût, le prix, la polyvalence, la rapidité, etc.

Certaines personnes utilisent des combinaisons de système pour améliorer l’efficacité et mieux répondre à leurs besoins.

Combinaison de système

Voici quelques exemples :

Ebullition + filtre avec charbon actif : l’ébullition élimine les virus, les bactéries et micro-organismes. Le filtre avec charbon actif élimine les contaminants chimiques et les particules.
Filtre + purificateur chimique(ou le traitement UV) : le filtre élimine la plupart des bactéries et micro-organismes, et les virus les plus gros ainsi que les particules. Le purificateur (ou le traitement UV) élimine les virus les plus petits une fois que l’eau est claire.
Ce que j’utilise :

J’utilise principalement Micropur Forte et c’est ce que je compte utiliser pour mon défi.

Pourquoi ? La plupart du temps, je fais des randonnées où il est possible de trouver de l’eau potable aux bivouacs – je n’ai donc pas besoin de purifier toute l’eau que je consomme. Je m’en sers uniquement « au cas où » et quand il n’y a pas assez de points d’eau potable sur mon itinéraire.

Les avantages pour moi, c’est qu’il élimine quasiment tous les organismes pathogènes, que ce n’est pas un grand investissement, que c’est léger et que je peux garder l’eau purifiée longtemps. Le seul inconvénient est qu’il n’élimine pas les contaminants chimiques. Bien se renseigner lors de la préparation de sa randonnée et bien prélever son eau sont donc deux points importants.

C’était d’autant plus important dans des endroits désertiques comme en Australie où l’évaporation augmente la concentration de contaminants chimiques dans certaines eaux.

Pour faire la cuisine, j’utilise l’ébullition qui est pratique, bien qu’elle n’élimine pas non plus les contaminants chimiques.

Quelques astuces supplémentaires pour conclure
Vous devriez maintenant savoir quel système vous convient le mieux. Il existe d’autres systèmes moins fréquemment utilisés comme l’oxydation, la distillation ou l’osmose inverse mais je ne les présenterai pas ici.

Quelques astuces sans ordre particulier pour finir :

Cela paraît vraiment être un conseil basique, mais lisez les instructions et les caractéristiques des systèmes de purification. Chaque système est différent, il est donc impératif que vous compreniez comment il fonctionne, dans quelles conditions ainsi que les types de contaminants qu’il permet d’éliminer. Une fois que vous les avez lues, respectez-les. Sinon, autant boire l’eau sans la purifier…
Faites attention au goulot et bouchon des récipients. Des organismes peuvent s’y cacher. Nettoyez-les avec de l’eau purifiée.
Il est toujours pratique d’avoir deux récipients minimum, que ce soit pour décanter, pré-filtrer ou purifier l’eau.
Avez-vous pensé à une solution de secours si jamais un de vos systèmes de purification ne fonctionne pas ? Un filtre peut se boucher ou se fissurer, une lampe UV ne plus fonctionner, etc.
Faites attention à votre hygiène. Filtrer votre eau est nécessaire, mais si vous n’avez pas une hygiène correcte, ça ne sert pas à grand-chose. Ce serait comme avoir une vaisselle très propre mais ne pas se laver les mains pour manger.
Et vous, quel(s) système(s) de purification utilisez-vous en randonnée ? Et pour quelles raisons ? Partagez cela dans les commentaires !

Note : tous les liens de cet article pointant vers Amazon sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit chaque semaine. Merci à vous ! système choisir pour purifier l’eau en randonnée ?